« Sorti(e) de boîte » : Jubin Frères SA

Notre chronique économique s’intéresse ce jeudi à une entreprise jurassienne familiale qui ...
« Sorti(e) de boîte » : Jubin Frères SA

Notre chronique économique s’intéresse ce jeudi à une entreprise jurassienne familiale qui compte plus de 120 stations-essence en Suisse romande.

Kévin et Claude Jubin, les directeurs de Jubin Frères SA. Kévin et Claude Jubin, les directeurs de Jubin Frères SA.

Ces stations-service aux couleurs rouges et grises sont facilement reconnaissables à travers toute la Suisse romande. Notre chronique économique part ce jeudi à la rencontre de l’entreprise Jubin Frères SA. Basée à Porrentruy, la société jurassienne est active depuis plus de 50 ans dans la fourniture de carburants et de combustibles. Si elle a été rachetée par le groupe Swiss Energy Holding en 2021, l’entreprise est toujours gérée par la famille Jubin.

Elle a été fondée en 1973 et était d’abord active dans la distribution de bois et de charbon. « Le mazout a ensuite commencé de pointer le bout de son nez à la fin des années 80. Au début, les volumes étaient très faibles », explique Claude Jubin, l’un des directeurs. La première station-essence a été construite en 1996 en Ajoie, puis l’entreprise a connu un fort développement au début des années 2000, d’abord en Valais puis dans le reste de la Suisse romande. « Les compagnies délaissaient les petites stations, ce qui nous a permis de nous développer rapidement », souligne le responsable. Depuis quelques années, Jubin Frères SA s’est lancée dans l’exploitation de shops. Quelque 120 personnes ont été engagées pour gérer cette vingtaine de magasins.

Claude Jubin : « À l’époque, une citerne était posée sur un camion qui s’occupait de livrer le bois et le charbon. »

Un avenir serein

La tendance actuelle est à la réduction des énergies fossiles et au développement des véhicules électriques. Cette situation n’inquiète toutefois pas particulièrement la famille Jubin. « Nous nous inscrivons en tant que partenaire mobilité de nos clients et on souhaite le rester. Nous restons attentifs à l’évolution du marché, mais à l’heure actuelle il n’y a pas de consensus très clair pour connaitre la source d’approvisionnement principale de demain », explique l’autre directeur, Kévin Jubin. En ce qui concerne les huiles de chauffage, l’entreprise ressent une baisse de la demande pour le mazout. « On a réussi à compenser cela en livrant des entreprises ou des privés dans d’autres cantons. Les parts de marchés perdues dans le Jura sont récupérées ailleurs en Suisse », précise-t-il.

Kévin Jubin : « Au final, ce sont les consommateurs qui auront le dernier mot. »

À l’avenir, l’entreprise souhaite encore développer son réseau de stations-service, mais également de shops. « La stratégie de l’entreprise est de continuer à évoluer et à grandir », conclut Kévin Jubin. /alr



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus