Delémont plonge dans le rouge et doit économiser

La capitale jurassienne a bouclé les comptes 2023 sur un déficit de plus de deux millions de ...
Delémont plonge dans le rouge et doit économiser

La capitale jurassienne a bouclé les comptes 2023 sur un déficit de plus de deux millions de francs et va procéder à des économies pour redresser la barre.

La Ville de Delémont présente des comptes 2023 déficitaires et prévoit des économies. (Photo : archives). La Ville de Delémont présente des comptes 2023 déficitaires et prévoit des économies. (Photo : archives).

Les comptes 2023 de la ville de Delémont présentent un important déficit. L’excédent de charges se monte à 2'174'000 francs, soit une perte supérieure au budget de plus de 906'000 francs, selon les chiffres dévoilés lundi. Le solde de la réserve de politique budgétaire a été prélevé, soit une somme de 650'000 francs. Plusieurs facteurs expliquent ce résultat, notamment le déficit de la Fondation Clair-Logis qui se monte à plus de 500'000 francs. La répartition des charges canton/commune dans le domaine de l’action sociale pèse également à hauteur de deux millions et les charges des transports urbains delémontains présentent une augmentation de 170'000 francs.

Le Conseil communal estime que la gestion des dépenses a été « bonne » en 2023. Quant aux revenus fiscaux, ils sont en hausse et atteignent 40,8 millions contre 37,9 millions en 2022. Les recettes issues des personnes morales se montent à plus de 5,5 millions et ont augmenté de 1,2 million de francs après plusieurs années de baisse. Elles sont toutefois moins importantes – soit 1,4 million de moins – que ce qui était prévu au budget. Les revenus des personnes physiques, eux, ont augmenté de 1,4 million par rapport à 2022 et sont légèrement inférieurs aux prévisions.

Des économies dès cette année

L’audit financier demandé par le Conseil communal a permis d’établir un catalogue de mesures concrètes pour tenter de rétablir la situation. « Il y avait la nécessité de regarder si on vivait plus haut que nos moyens. Nous avons pris le couteau par le manche afin de pouvoir résorber le déficit que nous avons au bilan et avoir un horizon plus clair au niveau des finances municipales », a expliqué le maire de Delémont, Damien Chappuis, dans le Journal de 12h15. Des économies de l’ordre de 1,7 million seront ainsi réalisées cette année et 1,9 million supplémentaire sera épargné entre 2025 et 2027. Tous les secteurs sont touchés. « La volonté était vraiment partagée de le faire de manière collégiale », a souligné le responsable du dicastère des finances. Parmi les mesures citées en exemple, une hausse du tarif des émoluments est prévue, mais aussi une réduction de certaines subventions accordées aux associations sportives et culturelles. En ce qui concerne les ressources humaines, la ville entend analyser tous les départs pour voir s’il est nécessaire de repourvoir les postes en question. La réduction d’une dizaine d’équivalents plein temps est évoquée.

 

Des investissements priorisés

Le Conseil communal a revu, en parallèle, son plan financier des investissements qui comporte des crédits déjà votés ainsi que cinq mesures retenues par l’exécutif. Le projet de réaménagement de la place Roland-Béguelin et des rues attenantes figure parmi les projets d’investissements maintenus, tout comme les Arquebusiers. La nouvelle passerelle prévue entre le centre-ville et le quartier Gare-Sud devra, en revanche, attendre. L’objectif est de résorber le découvert au bilan au 31 décembre 2027. Les différentes mesures prévues doivent permettre d’arriver à des comptes équilibrés pour 2024 puis à des résultats bénéficiaires pour les années suivantes. /comm-fco-alr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus