La rénovation du collège Stockmar coûtera plus cher que prévu

Les analyses en cours ont révélé la présence de corrosion dans la structure de la façade. Elle ...
La rénovation du collège Stockmar coûtera plus cher que prévu

Les analyses en cours ont révélé la présence de corrosion dans la structure de la façade. Elle doit être traitée dans son intégralité. Le surcoût engendré n’est pas encore connu.

La structure de l'intégralité de la façade est rouillée. Elle devra impérativement être traitée. La structure de l'intégralité de la façade est rouillée. Elle devra impérativement être traitée.

C’était la mauvaise surprise du soir pour les délégués du SIDP. La rénovation du collège Stockmar à Porrentruy sera plus coûteuse que prévu. Le syndicat intercommunal du district de Porrentruy était réuni en assemblée générale mercredi soir à Courgenay. Le maire de Bure, Michel Vallat, porteur du dossier, a fait le point sur l’avancement du projet de rénovation du collège. Pour l’instant, des études sont en cours pour déterminer l’ampleur des travaux et leur coût. Elles ont révélé la présence de corrosion dans la structure métallique de la quasi-totalité de la façade. Si cela ne présente aucun risque pour l’intégrité du bâtiment dans l’immédiat, le problème ne peut être ignoré. « Si l’on ne fait rien, la corrosion va continuer de se répandre, explique Michel Vallat. Nous sommes obligés de traiter le bâtiment. » Le surcoût de ces travaux supplémentaires n’est pas encore établi. Il devrait être connu à la fin du mois, a annoncé le comité en réponse à une question du maire de Basse-Vendline John Moser. Quant au calendrier des travaux, il ne sera pas impacté assure Michel Vallat. « On prévoit de commencer les travaux à l’été 2025, ils devraient durer entre un an et demi et deux ans. » Ceci à condition que les communes valident le crédit de rénovation, probablement au printemps prochain.

Michel Vallat : « 93% de la façade est touchée »

Les élèves de Stockmar iront à Ste-Ursule

Le comité du SIDP a annoncé avoir trouvé une solution à un autre problème posé par le projet : reloger les 370 élèves du collège Stockmar durant les travaux. Plusieurs solutions avaient été évoquées, dont celle de les placer dans des containers. Finalement, c’est dans les locaux de l’ancienne école Ste-Ursule que la grande majorité des élèves suivront leurs cours durant les deux années de travaux. Dans le détail, les classes de 10e et 11e Harmos iront à Ste-Ursule. Les 9e Harmos seront répartis entre le bâtiment du Contrôle et le collège Thurmann. Le SIDP a signé un contrat de location à hauteur de 130'000 francs par année avec le propriétaire du bâtiment, sous réserve de l’acceptation du crédit de rénovation. Le syndicat réaménagera les locaux de Ste-Ursule à hauteur de 250'000 francs pour les remettre aux normes.

Michel Vallat : « Cette solution est une bonne opportunité pour nous »

Comptes 2023 validés

Les délégués du SIDP ont validé l’exercice comptable 2023. Le compte général boucle sur un déficit de 17'000 francs. A noter que les charges de la commission des baux à loyer ont fortement augmenté, notamment en raison de la complexification des tâches dévolues au SIDP. /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus