Le SIDP veut recenser les infrastructures à caractère régional

L’idée a été lancée mercredi soir lors de l’assemblée générale du syndicat intercommunal du ...
Le SIDP veut recenser les infrastructures à caractère régional

L’idée a été lancée mercredi soir lors de l’assemblée générale du syndicat intercommunal du district de Porrentruy. Cet inventaire doit notamment permettre d’optimiser l’utilisation de locaux qui ne sont pas utilisés à leur plein potentiel, comme des salles de classe ou des halles de gymnastique.

La commune de Courgenay manque de salles de classe notamment. (Photo : archives) La commune de Courgenay manque de salles de classe notamment. (Photo : archives)

C’est une idée qui veut aider à mieux utiliser les ressources à disposition dans le district de Porrentruy. Le comité du SIDP a proposé mercredi soir à ses délégués de dresser un inventaire des infrastructures à caractère régional. Cette liste permettrait par exemple de connaître la disponibilité des halles de gymnastique du district, certaines sont moins utilisées en raison de la démographie actuelle du village, d’autres sont quasiment toujours occupées, comme à Porrentruy ou Alle par exemple. Une réflexion qui s’applique également aux salles de classe. « C’est une très bonne idée, s’est réjouit le maire de Courgenay Didier Jolissaint. Je préfère payer un bus pour transporter des élèves que de payer une nouvelle école plusieurs millions. » Autre volet de cette réflexion, le SIDP pourrait devenir propriétaire de certaines de ces infrastructures, ce qui faciliterait la gestion et la planification des rénovations.


Basse-Allaine, commune pilote pour le projet gouvernance

Dossier aux longs-cours, le projet de gouvernance du SIDP avance. Thierry Crétin, maire de Basse-Allaine, a fait le point mercredi soir. La prochaine étape est de permettre aux communes d’établir la liste des tâches qu’elles souhaitent déléguer au SIDP et celles qu’elles souhaitent conserver. C’est Basse-Allaine qui va s’y coller. La commune remplira le questionnaire puis se tiendra à disposition pour répondre aux questions des autres communes. Ces dernières rempliront à leur tour le questionnaire à partir de septembre. Elles auront jusqu’à la fin de l’année pour y répondre. Par la suite, un montant sera inscrit au budget 2025 du SIDP pour donner suite à ce mandat, traiter le résultat de ces questionnaires et présenter des proposition pour la suite. /tna


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus