Des directions d'écoles jurassiennes en visite au Québec

Les directions de deux écoles obligatoires jurassiennes se sont rendues au Québec pour y découvrir ...
Des directions d'écoles jurassiennes en visite au Québec

Les directions de deux écoles obligatoires jurassiennes se sont rendues au Québec pour y découvrir les pratiques en matière de gestion scolaire.

Des directions d'écoles ont visité des établissements québécois. (Photo : Ségolène Eberlin). Des directions d'écoles ont visité des établissements québécois. (Photo : Ségolène Eberlin).

Deux directions d’école obligatoire se sont rendues au Québec ce printemps. Il s’agit d’un projet financé par le Service de l’enseignement du canton du Jura et organisé conjointement avec son homologue québécois, annoncent ce mardi les autorités cantonales. La directrice de l'école primaire de Basse-Allaine, le directeur du collège Stockmar de Porrentruy ainsi que la responsable du secteur pédagogique au Service de l’enseignement ont ainsi visité une dizaine d'écoles au Québec. L’objectif de cet échange est de comparer les pratiques des deux régions en matière de gestion d’établissement scolaire. Le bilan de ce voyage a été transmis à toutes les directions d’école obligatoire du canton. Durant l’automne, une délégation de la Belle-Province viendra observer les façons de faire jurassiennes.


Des idées à reprendre

Lors de leur visite d'une quinzaine de jours, les représentants jurassiens ont eu l’occasion de visiter une dizaine d’établissements différents et de découvrir de nombreuses pratiques différentes de celles de notre région. « Chaque personne qui est allée là-bas est rentrée avec des bagages remplis d’idées et de choses à essayer ici. On aimerait donc que chacun puisse faire ce genre d’expérience dans sa carrière », explique Ségolène Eberlin. C’est pourquoi le Service de l’enseignement essaie de mettre en place un partenariat avec l’agence Movetia pour que les directions puissent profiter de ce type d’échange plus facilement.

Ségolène Eberlin : « J’en retire énormément de choses. »

Concrètement, les deux Jurassiens souhaitaient surtout voir la façon de gérer les problèmes de comportement. Plusieurs pratiques vont être réutilisées dans la région. « Chaque école là-bas à un code de vie, en lien avec ses valeurs. De ce code de vie découle un plan de lutte contre la violence. Et de ce plan de lutte découlent des actions concrètes, comme des codes de conduites ou des pyramides d’intervention », raconte Ségolène Eberlin. Un procédé qui pourrait être mis en place dans les écoles jurassiennes. Ce type d'échange devrait ainsi être réédité à l’avenir. /comm-cdf-lge


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus