Nouvelle hausse des primes maladie

Hôpital du Jura, site de Delémont

Les primes de l’assurance maladie vont à nouveau prendre l’ascenseur l’an prochain. Elles vont augmenter en moyenne nationale de 2,2%. Pour les assurés, la pilule sera toutefois un peu moins dure à avaler que d’habitude. Cette hausse est en tout cas nettement moins importante que les années précédentes où elle se montait en moyenne à 5,3%.

 

Le Jura mal loti

Dans le Jura, ce sont les jeunes adultes qui seront les plus durement touchés. Leurs primes augmenteront de 5,2% l’an prochain. La hausse se monte à 3,1% pour les adultes, alors qu’une faible baisse sera enregistrée pour les enfants, moins 0,1%.

 

Michel Thentz nuancé

Le ministre jurassien de la santé, Michel Thentz, estime que la hausse est moins pire qu’imaginée. Elle reste toutefois dure à avaler. Cela pose des problèmes pour de nombreuses familles, insiste-t-il.

La situation nationale et plus particulièrement romande est préoccupante selon Michel Thentz. Il espère que la mise en œuvre l’an prochain des modifications de la loi sur l’assurance maladie va contribuer à contenir ces augmentations. Il pointe aussi du doigt les caisses maladie quant à la hausse des primes pour les jeunes adultes. Le ministre de la santé estime qu’elles cherchent à supprimer cette partie de la population pour n’avoir plus que des tarifs pour enfants et adultes.

 

Le Jura sans voix

Michel Thentz juge encore le système absurde. L’Office fédéral de la santé publique ne peut pas forcer les caisses maladie à baisser leurs primes. Il ne peut que les contraindre à les augmenter. Le pouvoir du Gouvernement jurassien est ainsi extrêmement faible. Il ne peut qu’exprimer clairement son mécontentement. /msc


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus