Un seul bus entre La Courtine et Saignelégier, c'est trop peu

Un seul bus par jour relie directement le secteur de La Courtine avec Saignelégier. Il part ...
Un seul bus entre La Courtine et Saignelégier, c'est trop peu

Lajoux Le centre du village de Lajoux

Un seul bus par jour relie directement le secteur de La Courtine avec Saignelégier. Il part de Lajoux vers 13h, y revient à 17h. C’est insuffisant, selon le député PDC Jean-Louis Berberat qui a déposé une motion au Parlement. Il veut que le Gouvernement améliore cette desserte.

 

Une région étoilée, donc dispersée

Sur la carte des transports, La Courtine représente "une étoile", pour reprendre l’image du député. Les habitants ont besoin des transports publics pour se rendre sur Glovelier, Reconvilier, Tramelan et Saignelégier.

La ligne de bus Tramelan-La Courtine-Glovelier s’est sensiblement renforcée depuis la rentrée scolaire. Les correspondances sur le Jura bernois sont jugées suffisantes. En revanche, l’unique liaison avec le chef-lieu franc-montagnard inquiète l’élu de Lajoux. "J’ai déjà déposé deux interventions devant le Parlement, rappelle Jean-Louis Berberat. Les élus communaux ont aussi fait part de leur mécontentement, mais on ne constate aucune amélioration sur cette desserte malgré l’acceptation de mon postulat de 2002." Bientôt dix ans…

Du coup, Jean-Louis Berberat remonte au créneau pour faire bouger les choses. Mais si l’amélioration tarde, ne serait-ce pas simplement parce qu’il n’y a pas de demande ? "Mais s’il n’y a pas de desserte, il ne peut pas y avoir de demande, répond Jean-Louis Berberat. Cette ligne est importante pour deux catégories de personnes en priorité: les apprentis et les élèves qui doivent suivre l’école dans des classes spécialisées à Saignelégier. Ces derniers doivent prendre le taxi tous les jours, c’est normal ?"

 

Le Jura doit attendre Berne

Du côté du canton, on comprend les soucis des habitants de La Courtine. David Asséo, le délégué aux transports, nous a indiqué qu’une proposition d’amélioration était "prête pour la consultation, mais suspendue aux décisions du canton de Berne, la ligne étant intercantonale (n.d.l.r.: elle passe par Les Reussilles). Et Berne a voté un moratoire qui gèle toute introduction de nouvelle prestation sur le territoire cantonal bernois jusqu’à fin 2013." /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus