L’initiative contre les agrocarburants devant le Parlement jurassien

Une lettre pour convaincre les parlementaires jurassiens de valider l’initiative "La nourriture d’abord". Lors de sa prochaine séance, mercredi, le législatif se penchera sur l’initiative demandant un moratoire sur les agrocarburants. Le gouvernement demande l’invalidation de ce texte parce qu’il est, selon lui, contraire à la liberté de commerce, et donc au droit supérieur. Mais via une lettre, Pain pour le prochain et Swissaid invitent les parlementaires à valider l’initiative malgré tout. Les deux associations veulent dire aux députés qu'ils ont la possibilité de donner un message clair, à savoir que la liberté de commerce peut être restreinte.La loi le permet dans certains cas. Et cela en vaut la peine, de leur avis, pour des valeurs fondamentales telles que solidarité et droit à l'alimentation.

Rappelons que depuis le dépôt de l’initiative, le projet d’implantation d’une usine à Delémont a été abandonné. Ce qui n’empêche pas le CIAD, collectif contre l’importation d’agrocarburants à Delémont, de poursuivre sa lutte. "Cette initiative, il faut la voir comme une démarche qui va au-delà du projet d'usine de bioéthanol à Delémont", explique Lucienne Merguin-Rossé, membre du CIAD. "La valeur qui nous préoccupe est celle du droit à l'alimentation pour tous". /lbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus