Il faut sauver les fritillaires

Une nouvelle journée pour planter des bulbes de fritillaires dans la région et sauvegarder cette fleur. Elle se tient ce mardi au Noirmont, dans le cadre des projets du Parc du Doubs. Les élèves du village ont participé à cette journée, tout comme l’avaient fait ceux de Saint-Ursanne il y a trois semaines. La fritillaire, aussi appelée tulipe d’eau, est une espère rare et protégée. Mais elle est en voie de disparition dans la région, car elle est cueillie ou piétinée par des promeneurs. /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes