Mühleberg : pas de recours pour l'instant

Les Forces motrices bernoises n’ont pas encore décidé si elles allaient recourir contre la ...
Mühleberg : pas de recours pour l'instant

Mühleberg L'avenir s'assombrit pour Mühleberg

Les Forces motrices bernoises n’ont pas encore décidé si elles allaient recourir contre la décision Tribunal administratif fédéral de fermer la centrale nucléaire de Mühleberg mi-2013. Les responsables des FMB ont pris connaissance du verdict du TAF et n'en ont fait qu'une première lecture, a expliqué Urs Gasche à la presse. D'autres clarifications sont nécessaires avant de pouvoir décider si  oui ou non les FMB vont porter l'affaire au Tribunal fédéral. Le groupe énergétique bernois va devoir élaborer un concept  d'entretien complet et le déposer auprès de la Confédération. Il s'agit d'une des conditions posées par le TAF pour  pouvoir continuer d’exploiter la centrale.

 

Le gouvernement bernois visionnaire

Le Conseil-exécutif a déclaré prendre acte du verdict du Tribunal administratif fédéral de débrancher Mühleberg mi-2013. Le gouvernement rose-vert affirme dans un communiqué avoir déjà défini la voie à suivre en 2006, lorsqu’il avait décidé de sortir du nucléaire et défini sa politique énergétique.  La décision du TAF ne fait que confirmer  et renforcer le cas échéant les options choisies à l’époque, écrit en substance l’exécutif bernois.

 

L’IFSN sereine

Le directeur de l'Inspection fédérale de la sécurité  nucléaire, l’IFSN,  rejette les critiques. Selon Hans Wanner, l’arrêt du TAF n’est pas une décision « contre » l’organisation qu’il préside. Le tribunal n’a fait que « confirmer le travail de l’autorité de surveillance », a-t-il encore déclaré. /tsc


Actualisé le

Actualités suivantes