Condamnation dans l’affaire de viol

Quatre ans fermes. L’homme jugé depuis lundi par le Tribunal de Moutier a été reconnu hier ...
Condamnation dans l’affaire de viol

Le Tribunal de Moutier Le Tribunal de Moutier

Quatre ans fermes. L’homme jugé depuis lundi par le Tribunal de Moutier a été reconnu hier coupable de viol à deux reprises. Ce macédonien de 35 ans écope de sa seconde condamnation pour des faits similaires. L’affaire jugée cette semaine concerne des actes commis en mai 2010 à La Neuveville, lorsqu’il abuse d’une jeune femme sans-papiers dans l’appartement d’un ami. Elle et lui avaient pourtant déjà eu une relation sexuelle consentie la nuit précédente.

 

Oui, mais

« Cette aventure d'un soir ne devait pas avoir de lendemain, mais le prévenu ne l’a pas compris. Et peut-être qu’il ne le comprend pas encore », a déclaré le président du Tribunal. Pour Jean-Mario Gfeller, la première histoire entre le prévenu et la victime, une union charnelle à la va-vite dans des toilettes publiques, a conduit à une méprise culturelle dramatique. L’accusé, macédonien, a cru pouvoir faire désormais ce qu’il voulait de la victime. Et notamment la faire venir dans l’appartement d’un ami sous de faux prétextes pour assouvir ses pulsions. « Mais cette première nuit n’était pas un blanc-seing pour la suite », selon le juge.

 

Condamnation

Après avoir tiré au clair les divers témoignages – la victime s’était notamment rétractée avant de maintenir d’un souffle ses déclarations – la cour a acquis « sans hésitation aucune » l’intime conviction de la culpabilité du prévenu qui écope de 4 ans fermes. La défense a d’ores et déjà fait appel. /tsc


Actualisé le

 

Articles les plus lus