Un Réseau de déchèteries régionales du Jura soumis aux communes

déchèterie

Trois déchèteries régionales pour couvrir le territoire jurassien. La proposition émane du comité de pilotage qui vient de rendre son rapport après une année et demie de travail. L’objectif est de centraliser et uniformiser la gestion des déchets à l’échelle régionale pour optimiser leur valorisation. Le concept auquel est parvenu le COPIL va maintenant être soumis à l’avis des communes.

 

Un réseau, quatre infrastructures

Le comité de pilotage a établi un concept de Réseau des déchèteries régionales du Jura qui s’appuierait sur quatre infrastructures. Une déchèterie régionale verrait le jour dans chaque district, avec des heures d’ouvertures larges et un personnel qualifié disponible pour l’aide au tri par exemple. Elle serait complétée par des écopoints dans les communes pour conserver la collecte des principales filières de déchets, tels que papier ou verre. Des points d’appui seraient utilisés pour des déchets spécifiques, tels que les plastiques de balles rondes utilisés dans l’agriculture. Enfin, un service de collecte à domicile sur demande, Ecomobile, est aussi envisagé pour les personnes à mobilité réduite par exemple. Les sites des futures déchèteries régionales sont encore en discussion, mais elles devraient se situer à proximité des chefs-lieux.

 

Suite du calendrier

Le projet, sur le modèle présenté par le COPIL, se monterait à environ 11 millions. Selon cette estimation, les coûts, s’ils sont répartis à l’échelle cantonale, s’élèveraient à 28,50 francs par habitant par an. Ces montants sont toutefois appelés à évoluer en fonction de la consultation. Les communes vont en effet étudier cette proposition dans une phase de consultation qui devrait s’achever en septembre. Elles décideront ensuite si elles adhèrent au concept, remanié en fonction des résultats. Elles diront enfin si elles veulent bien déléguer leurs compétences, au syndicat de communes ou à un organisme qui couvrirait l’ensemble du territoire cantonal, pour engager les projets de détails et réaliser les travaux. Dans le meilleur des cas, les déchèteries entreraient en fonction fin 2014-début 2015. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes