Voitures et céréales ont souffert samedi soir

De la grêle est tombée en Ajoie la nuit de samedi à dimanche

Il est l’heure de faire les comptes. L’orage foudroyant de samedi soir a laissé des traces dans la région, en Ajoie particulièrement. Entre fruits, céréales et autres voitures, les dégâts sont par endroits importants.

La région la plus touchée est l’axe Fontenais-Courgenay-Cornol-Alle. Ensuite la Baroche, et dans une moindre mesure la Haute-Ajoie et la région de La Courtine avec des dégâts plus importants à Bellelay.

Dans les arbres, outre ceux du Paplemont, certains vergers ont souffert, notamment les damassines dans La Baroche. Comme l’année s’annonçait déjà mauvaise, il ne pleuvra pas des damassines cet été. Reste à voir si les branches des arbres ont vraiment souffert ou pas.

 

Des céréales perdues

Les dégâts les plus conséquents, sont comme souvent, pour les agriculteurs, notamment ceux de Courgenay. L’un d’eux nous a affirmé lundi que «le colza et le blé ont été pas mal sonnés». Un constat confirmé par le directeur du Centre Ajoie de Alle, Michel Crausaz: «L’orge est la céréale qui a le plus subi, le choc du grêlon fait tomber le grain. Le colza a aussi souffert avec les gousses qui éclatent. Les blés pourraient être altérés dans leur qualité.»

Difficile de chiffrer précisément la perte dans le Jura, mais, l’assurance Suisse Grêle estime lundi à 7 millions de francs, les dommages de la grêle de samedi pour l’ensemble du pays. Elle s’attend à recevoir 1500 annonces.

 

Les téléphones sonnent, sonnent…

Les réceptionnistes n’ont pas décroché l’oreille du téléphone lundi matin dans de nombreuses assurances. Selon François-Xavier Boillat, directeur de l’ECA Jura, il «semblerait que les dégâts soient surtout esthétiques, mais pas ou peu de tuiles cassées».

Dans les assurances privées, évidemment que ce sont les voitures qui sont touchées. Quelques coups de fils nous ont parmi de constater que plus d’une centaine de sinistres ont été déclarés lundi matin.

Le parking GEFCO à Courgenay n’a pas échappé à l’orage. La direction de GEFCO Suisse à Genève nous a confirmé qu’il y avait des voitures touchées, sans vouloir en préciser la quantité, dans l’attente de l’expert d’assurance qui se rendra à Courgenay mardi.

Et en plus de tous ces dégâts précités, on peut y rajouter une inondation à Alle. Une usine de la zone industrielle a été contrainte de laisser une partie de son personnel à la maison lundi. Quelques vérandas d’Alle, Fontenais et Courgenay ont également été touchées. /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus