La fouine porte bien son nom

Des cris en pleine nuit dans le galetas, des câbles de voiture mâchouillés, l'isolation déchirée : la fouine fait beaucoup de dégâts cette année dans la région. La prolifération des campagnols n'est pas étrangère au phénomène selon Jean-Claude Schaller, garde-faune à St-Ursanne. Si les voitures peuvent être assurées contre ces rongeurs, les maisons restent à leur merci, et leur promet le gite et le couvert.

Poser un grillage sur les failles du toit suffit pourtant. Un réflexe qui n’est pas encore dans l’esprit des propriétaires. Et si certains seraient tentés de tuer les fouines, Jean-Claude Schaller préconise plutôt les chatières pour les garder en vie. Une capture qui demande d’éloigner le rongeur de quelques kilomètres pour éviter un retour inopportun. /ila


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus