Maëlle, 21 ans, fille d'homosexuel

La Pride à Delémont ce week-end met aussi en lumière la souffrance que peuvent encourir les ...
Maëlle, 21 ans, fille d'homosexuel

Maëlle a beaucoup souffert lorsqu'elle a appris l'homosexualité de son père. Maëlle a beaucoup souffert lorsqu'elle a appris l'homosexualité de son père.

La Pride à Delémont ce week-end met aussi en lumière la souffrance que peuvent encourir les proches de lesbiennes, gays, bisexuels ou transgenres. Maëlle Hänggi avait 16 ans lorsqu’elle a appris l’homosexualité de son père, ce qu’elle a très mal vécu. « Quand je l’ai appris, j’ai téléphoné à mon papa et je lui ai dit qu’il n’avait plus de fille. Il a fallu quatre à cinq ans pour qu’on ait une relation sereine. J’ai eu énormément honte au début, parce que ce n’était pas normal. »

Maëlle Hänggi a dû apprendre à composer avec une nouvelle famille. « Mon père a très vite trouvé un copain. Il fallait l’intégrer. Quand ils se baladaient dans la rue main dans la main, j’étais soit loin devant, soit loin derrière, je faisais comme si je ne les connaissais pas. Je n’avais pas envie de me montrer avec eux, parce qu’il y a les regards, les gens se retournent dans la rue et on voyait que certaines personnes étaient mal à l’aise. Maintenant, cela me fait rire de voir que les gens sont choqués. Je regrette d’avoir renié mon père de la sorte à l'époque, parce que cette situation nous a rapprochés et on entretient une meilleure relation aujourd'hui. »  /jfa

La vidéo de BNJ.TV


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus