Le camping de Courgenay ne se sera pas dévolu aux gens du voyage

Les caravanes des gens du voyage au beau milieu d'un champ

Les gens du voyage à nouveau évoqués à la tribune du Parlement jurassien. Après les problèmes d’hygiène et les actes agressifs à l’encontre de la communauté évoqués lors de la dernière séance, c’est l’avenir du camping de Courgenay qui a été discuté lors des questions orales mercredi matin. Yves Gigon s’inquiétait d’une rumeur qui court dans le village. Le député démocrate-chrétien voulait savoir si l’état se porterait acquéreur du camping pour y accueillir les gens du voyage.

Une situation qui satisfait tout le monde

Le ministre des affaires sociales a d’abord tenu à rappeler que la situation qui prévaut actuellement est satisfaisante. Depuis 25 ans, des gens du voyage suisses s’arrêtent régulièrement au camping de Courgenay. A la haute saison, l’occupation par les gens du voyage peut aller jusqu’à 40 nuitées par jour sans que cela ne pose de problèmes. D’ailleurs, les habitants du village ne l’ont appris que récemment, selon les dires du ministre.

Michel Thentz a par ailleurs confirmé que le propriétaire, le TCS, cherche effectivement à vendre son bien ou à trouver un nouveau gérant. Le gouvernement est donc en lien étroit avec le TCS pour connaître au plus tôt l’identité du repreneur afin d’engager des discussions. L’objectif serait de maintenir la situation actuelle. L’état n’a pas le projet de se porter acquéreur du camping. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus