Les salaires minimaux ne séduisent pas les députés

Le Parlement jurassien ne veut pas des salaires minimaux. L’accueil réservé aux élus avant ...
Les salaires minimaux ne séduisent pas les députés

La Jeunesse socialiste et progressiste jurassienne a accueilli les députés La Jeunesse socialiste et progressiste jurassienne a accueilli les députés

Le Parlement jurassien ne veut pas des salaires minimaux. L’accueil réservé aux élus avant la séance par la Jeunesse socialiste et progressiste jurassienne et le Parti socialiste jurassien n’aura pas suffi à convaincre. A une courte majorité de 28 voix contre 26, les députés ont décidé mercredi de ne pas donner suite à l’initiative de la JSPJ intitulée « Un Jura aux salaires décents ». Ils ont ensuite adopté l’arrêté relatif à l’initiative cantonale adapté en ce sens par 30 voix contre 19.

Deux camps aux avis tranchés

Le vote a clairement marqué les fronts entre la gauche et la droite. Pour les opposants, le texte est inapplicable, risque de porter atteinte à la liberté économique et pourrait s’avérer contre-productif.

C’est tout le contraire pour la gauche. Les arguments juridiques avancés par les opposants servent de paravent à une volonté non avouée de refuser davantage de protection sociale, selon Loïc Dobler, membre de la commission de l’économie chargée de traiter l’initiative et député socialiste. La situation dans le Jura est pourtant précaire, selon la gauche, qui rappelle que les salaires jurassiens sont les plus bas de Suisse avec ceux du Tessin. Et les mesures proposées par le Gouvernement pour tenter d’y remédier sont loin de suffire.

Quoiqu’il en soit, l’initiative sera soumise au peuple, vraisemblablement en début d’année prochaine. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus