Un camouflet pour le Gouvernement

Une claque pour le Gouvernement jurassien. Son projet de loi cantonale sur les activités économiques ...
Un camouflet pour le Gouvernement

Caisse fermée Caisse fermée

Une claque pour le Gouvernement jurassien. Son projet de loi cantonale sur les activités économiques lui a été rendu avant-même qu’il ne passe devant le Parlement. La commission de l’économie n’en veut pas. Et elle n’est pas la seule. Une majorité des communes jurassiennes, dont les trois chefs-lieux, la rejette aussi. Elles l’ont indiqué lors de la consultation.

L’idée de base était de permettre aux communes d’ouvrir les commerces de détails le dimanche, maximum quatre fois par an, et surtout en cas d’événements exceptionnels, comme le Marché-Concours, les Médiévales ou le Marché de Saint-Martin. Les grandes surfaces auraient pu aussi ouvrir ces jours-là, alors qu’actuellement, on peut ouvrir un commerce le dimanche uniquement si l’on emploie du personnel familial.

La révision visait aussi à augmenter les expositions dominicales dans les commerces en faisant passer leur nombre de un à trois. Une motion acceptée par le Parlement le réclamait. « Si le Gouvernement s’était arrêté au texte de la motion, nous n’aurions pas pris cette décision », explique Loïc Dobler, vice-président de la commission de l'économie.

Et le débat démocratique ?

Même s'il n'aime pas le terme de camouflet, le ministre de l'Economie Michel Probst se dit « étonné et regrette que le débat ait été confiné en commission ». Il a bien compris que le point qui provoque des réticences est l'ouverture facultative des commerces lors d'événements exceptionnels jusqu'à quatre fois dans l'année. « La commission aurait pu proposer la suppression de cet article et maintenir les autres, argumente le ministre. Cette décision est vraiment dommageable pour le débat démocratique. »

Le PS salue la décision

Le Parti socialiste et UNIA avaient déjà brandi la menace d’un référendum. Le PS qui a déjà réagi à cette information. Très satisfait, il salue le fait que « les grands commerces resteront fermés le dimanche ». Le PS ajoute qu’il s’agit d’un « échec important pour le ministre de l’économie ». Le projet allait « à l’encontre de l’intérêt des salariés, mais également des petits commerces ». /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus