Les batraciens comme des poissons dans l’eau à Coeuve

Des travaux de réaménagement d’un biotope d’importance nationale pour la reproduction des grenouilles ...
Les batraciens comme des poissons dans l’eau à Coeuve

Rainette verte Rainette verte (Office jurassien de l'environnement)

Des travaux de réaménagement d’un biotope d’importance nationale pour la reproduction des grenouilles et des crapauds vont débuter en décembre entre Coeuve et Damphreux.

Des travaux nécessaires à la charge de l’Etat

L’actuel plan d’eau va être quelque peu transformé : utilisé aujourd’hui pour la pisciculture, le bassin n’est pas optimal pour les batraciens. Une berge plus douce sera créée avec une ceinture de végétation propice aux grenouilles et aux crapauds.

Trois nouvelles mares seront également creusées au nord de l’étang actuel. L’accent a aussi été mis sur la qualité des eaux, le biotope étant situé en zone agricole. Des mesures seront prises dans les nouveaux bassins pour renouveler les eaux riches en nitrate et éviter le risque d’eutrophisation.

A noter encore que la commune de Coeuve va remettre à ciel ouvert « La Fontaine de Beurnévesin » ; ce cours d’eau servira de couloir de migration pour les batraciens.

Les travaux se montent à 35'000 francs – 65% à la charge de la Confédération et 35% à la charge du canton.

Le Jura : un sanctuaire pour les espèces menacées

Six espèces de batraciens ont déjà été recensés sur le site ; c’est notamment l’un des derniers bastions de la rainette verte (photo) pour le nord de la Suisse (avec Damphreux, Bonfol et Vendlincourt). Ces aménagements sont assez courants dans la région : 36 sites sont classés d’importance nationale dans le Jura ; une vingtaine ont déjà fait l’objet de mesures ces dernières années. /pch

Comptage de batraciens entre Coeuve et Damphreux


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus