Un patron d’auberge condamné

Le patron d’une auberge ajoulote devant la Cour pénale à Porrentruy. Il recourait contre un ...
Un patron d’auberge condamné

Palais de justice Palais de justice

Le patron d’une auberge ajoulote devant la Cour pénale à Porrentruy. Il recourait contre un premier jugement qui l’avait condamné à 8 jours amende à 25 francs avec sursis pendant trois ans et à exécuter 160 heures de travaux d’intérêt général. La justice lui reproche d’exploiter une auberge sans certificat et patente et de laisser les clients fumer dans l’établissement. A cela s’ajoute un excès de vitesse de 28 km/h dans une localité.

La Cour pénale a confirmé le premier jugement en commutant les travaux d’intérêt général par une amende fixée à 1000 francs. Cette sanction concerne les infractions à la loi sur les auberges et sur la protection contre le tabagisme passif. Pour l’excès de vitesse il écope de la même peine que celle prononcée en première instance.  

Malgré cette condamnation, l’aubergiste n’a pas l’intention d’arrêter d’exploiter cet établissement, même s’il risque d’autres peines et encore plus lourdes. /pbu

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus