L’Ecole secondaire de Bassecourt en discussion

Bassecourt

La mise en place de Haute Sorne soulève des questions à Bassecourt. Mardi soir, le Conseil général portera son attention sur une interpellation du PLR. Les élus du groupe s’étonnent du gel des deux postes de policiers municipaux prévus dans l’organisation de la future commune. Les conseillers se pencheront également sur la modification des statuts de l’Ecole secondaire. Un dossier qui doit encore être discuté dans les autres communes concernées d’ici le 15 janvier.

Qui aura la majorité ?

Un point reste en suspens : la répartition du pouvoir décisionnel va toutefois devoir être réglée dans un 2e temps avec une vraisemblable dérogation du canton. Jusqu’à présent, chaque commune avait le même poids. Avec le même principe, Saulcy et Boécourt pourrait dicter leur volonté, alors que la population et l’engagement financier de Haute-Sorne seront beaucoup plus élevés. A l’inverse, une majorité de délégués pour la nouvelle entité, comme prévu dans la modification des statuts, contrevient à la loi. Une dérogation est en discussion auprès du canton. Ce point sera vraisemblablement abordé en début d’année, lors d’une rencontre organisée entre les communes concernées et le canton.

Hors fusion, moins de décision

Dans ce cas, ce sont les deux petites communes qui n’auraient plus le moyen de faire valoir leur avis, n'ayant plus la capacité d'avoir la majorité à elles deux. Ce n'est toutefois pas une inquiétude, selon le maire de Boécourt, Michel Tobler. Les autorités des deux communes doivent se retrouver mardi de la semaine prochaine. Elles en profiteront pour coordonner leur position. Elles espèrent notamment voir la clé de répartition maintenue. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus