Pot commun pour un seul triage forestier

Les triages forestiers du Val Terbi se regroupent. Les trois domaines du Haut Val Terbi, du ...
Pot commun pour un seul triage forestier

L'équipe du groupe de travail du nouveau triage Val Terbi L'équipe du groupe de travail du nouveau triage forestier Val Terbi de g. à dr. : Pascal Kohler (office de l'environnement resp. triage forestier), Jean-Claude Kormann (garde du Haut Val Terbi), Luc Roueche (garde du Pont de Cran), Francis Unternährer (garde du Raimeux), Germain Chételat (président du groupe de triage).

Les triages forestiers du Val Terbi se regroupent. Les trois domaines du Haut Val Terbi, du Pont de Cran et du Raimeux englobent huit communes. Dès le 1er janvier, ce nouveau triage s’étalera sur une superficie de 4'265 hectares pour plus de 23'000 m3 exploités.

Les raisons d’une telle union sont multiples. Elle s’explique par un marché du bois moribond, la retraite prochaine du garde-forestier du domaine privé de Dozière. Plus de 600 ha appartenant à une ancienne usine de papèterie étaient gérés séparément. Ce domaine sera désormais englobé par ce nouveau triage. Le troisième point qui a poussé les responsables à se rassembler est la création de la commune Val Terbi. La commune fusionnée s’étend sur les trois anciens triages.

 

Un exemple à suivre

Un pot commun verra le jour et c’est une première pour le canton du Jura. Ce nouveau triage forestier mettra en commun sa gestion financière. Tous les gains récoltés par des coupes de bois seront redistribués aux communes en fonction d’une clé de répartition. Elle a été calculée par rapport à la surface de forêts et au volume sur pied. Ce pot commun est un exemple à suivre, selon Pascal Kohler, responsable du triage forestier de l’office de l’environnement. Cette gestion unique permet entre autres une rationalisation du travail et un gain de temps pour les gardes-forestiers. Les tâches administratives des gardes vont diminuer de quelques pourcents. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus