Sauver des vies ne dispense pas de payer des impôts

Des négociations vont s’ouvrir l’an prochain entre les pompiers jurassiens et le Service des ...
Sauver des vies ne dispense pas de payer des impôts

Les pompiers jurassiens vont entamer des négociations avec le Service des contributions l'an prochain Les pompiers jurassiens vont entamer des négociations avec le Service des contributions l'an prochain

Des négociations vont s’ouvrir l’an prochain entre les pompiers jurassiens et le Service des contributions. Les cantons ont jusqu’à fin 2013 pour fixer un montant imposable pour les hommes du feu. En clair, il s’agit de savoir à partir de combien, les pompiers doivent payer des impôts.

La Confédération a fixé la limite à 5000 francs mais les cantons peuvent se montrer plus généreux. Les Vaudois, par exemple, ont fixé la limite à 9000 francs alors que les Valaisans l’ont déterminé à 8000 francs. Selon le président de la Fédération jurassienne des sapeurs-pompiers, Michaël Werder, si la somme fixée est trop basse, cela risque de décourager les jeunes qui auraient envie de s’engager auprès des pompiers.

Jusqu’ici, la manière de taxer les soldes des pompiers n’étaient pas définie de manière précise. Dans le Jura, ces sommes étaient imposées comme n’importe quel revenu accessoire, pour autant qu’elles soient déclarées. /sbo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus