Michel Probst optimiste pour 2013

2013 commence dans le Jura avec un nouveau président du gouvernement. Le libéral-radical Michel ...
Michel Probst optimiste pour 2013

Michel Probst, président du Gouvernement jurassien en 2013 Michel Probst, président du Gouvernement jurassien en 2013

2013 commence dans le Jura avec un nouveau président du gouvernement. Le libéral-radical Michel Probst devra diriger l’exécutif jurassien dans une année qui s’annonce chargée. Il y a bien sûr la Question jurassienne, un dossier dans lequel un premier vote est espéré pour la fin d’année. Mais auparavant, ce ne sont pas les projets qui vont manquer sur le bureau de Michel Probst. Le ministre aura notamment sous sa houlette le début des travaux du campus regroupant la HES à Delémont et la réadaptation de l’Hôpital du Jura. Il voit l’année 2013 de manière positive. «Même si nous connaissons des soubresauts dans l’économie internationale, les perspectives sont réjouissantes dans l’horlogerie ou le domaine des machines par exemple, même s’il faut rester très prudent.»

Se poser la Question jurassienne

La prudence sera de mise aussi dans les relations avec le canton de Berne en 2013 dans l’épineux dossier de la Question jurassienne. La majorité du Grand conseil bernois a accepté fin novembre une motion qui excluait tout vote communaliste. Cette disposition permet aux communes de rejoindre seules le canton du Jura si le Jura bernois ne veut pas d'un nouveau canton. Étape cruciale: les députés bernois débattront de la loi sur le statut particulier du Jura bernois ce mois de janvier. Michel Probst réaffirme la position de son exécutif: il est exclu d’envisager une résolution de la Question jurassienne sans l’option ultérieure du vote communaliste. Cette position est d’ailleurs partagée par le gouvernement bernois.  /jfa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus