La sélection est rude à Glovelier

Ils étaient 64, ils ne sont plus que 42. La sélection nationale des étalons Franches-Montagnes ...
La sélection est rude à Glovelier

Etalon à Glovelier Les étalons sélectionnés pour la journée de samedi patientent avant d'être présentés devant le jury à Glovelier.

Ils étaient 64, ils ne sont plus que 42. La sélection nationale des étalons Franches-Montagnes bat son plein à Glovelier. Vendredi, un premier tri a déjà été effectué. Samedi après-midi, une vingtaine de chevaux seront choisis pour les tests en station à Avenches. Et ce n’est qu’après cet ultime barrage que les meilleurs étalons de la race recevront le droit de procréer. Pour l’heure, le programme de la journée est encore dense. Deux passages sont prévus. Les résultats tomberont samedi après-midi vers 17h.

Le gérant de la Fédération suisse d’élevage du cheval de la race des Franches-Montagnes (FSFM), nous a confié samedi matin que la qualité était au rendez-vous, « mais c’est un peu moins bon que l’année passée ». Stéphane Klopfenstein constate que des très bons sujets côtoient des étalons plus communs. Les chevaux non-sélectionnés ont quand même l’occasion d’être admirés par de possibles acheteurs lors de ce rendez-vous annuel. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus