Moins de requérants d’asile dans le Jura

Moins de requérants d’asile en Suisse et dans le Jura et des procédures plus rapides: c’est ...
Moins de requérants d’asile dans le Jura

Le nombre de réquérants d'asile (ici, un centre d'accueil neuchâtelois) devrait baisser en Suisse et dans le Jura. Le nombre de réquérants d'asile (ici, un centre d'accueil neuchâtelois) devrait baisser en Suisse et dans le Jura.

Diminuer le nombre de requérants en Suisse et dans le Jura et accélérer les procédures: c’est l’objectif de la nouvelle politique d’asile. Cantons et Confédération se sont donnés jusqu’à la fin de l’année pour en régler les détails. Actuellement, le Jura accueille 1% des requérants du pays à Belfond, Courrendlin et Soyhières, soit 260 personnes en 2012 (presque le double de l'année 2011). Le nouveau concept prévoit de créer des centres supplémentaires, mais pas dans le Jura, selon le ministre de l'Economie et de la coopération Michel Probst. «Il y a déjà des cantons en Suisse alémanique et Genève qui proposent des centres supplémentaires, donc nous ne voyons pas l'intérêt d'en construire ou d'en chercher de nouveaux dans le Jura. Ceci également en regard du pourcentage de requérants que nous accueillons dans le canton.»

 

Une tradition d'accueil respectée, selon Michel Probst

Avec la nouvelle politique d'asile, la Suisse et donc le Jura accueilleront moins de requérants. Cela ne remet pas en cause la tradition hospitalière de la Suisse, selon Michel Probst. «Nous allons beaucoup plus travailler sur l'intégration, ce qui nous prendra davantage de temps. Par ailleurs, humainement, il n'est pas raisonnable de garder sur notre territoire des personnes pendant des années pour les renvoyer ensuite dans leur pays parce qu'elles ne correspondent pas aux critères légaux. Cela doit être fait dans des délais raisonnables.»  /jfa

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus