Treize ans de réclusion demandés envers un homme de septante ans

justice

La procureure a requis une peine de treize ans de réclusion contre l’homme de septante ans qui a assassiné sa compagne à Courroux en septembre 2011. L’accusé avait donné plusieurs coups de couteau à sa compagne dont quatre mortels. La séparation du couple serait la cause de ce drame.
 

La procureure, Séverine Stalder, n’a trouvé aucune circonstance atténuante au prévenu. Elle est persuadée que l’accusé a agi de sang-froid et avec une barbarie extrême. La façon dont l’acte a été commis, la victime n’avait aucune chance de s’en sortir. Et même si l’homme a tenté de se suicider après son acte, le crime passionnel n’a pas été retenu par la représentante du ministère public.
 

Pour la défense la peine requise est trop sévère. Sans minimiser les faits le défenseur a essayé de démontrer que son client n’était pas dans son état normal au moment des faits. Que la prise de médicament antidépresseur pouvait avoir joué un rôle important dans ce drame. Il a demandé la clémence du tribunal. Le jugement est attendu mercredi. /pbu
  
 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus