Les élections italiennes vues d'ici

Les élections législatives des 24-25 février en Italie ne passent pas inaperçues dans la région ...
Les élections italiennes vues d'ici

Les élections législatives des 24-25 février en Italie ne passent pas inaperçues dans la région. Les Italiens établis dans le canton du Jura suivent l’actualité de leur pays d’origine et nombre d’entre eux votent par correspondance.

Selon les derniers sondages, le centre gauche emmené par Pier Luigi Bersani est donné favori du scrutin, devant Silvio Berlusconi. La surprise pourrait venir de Beppe Grillo du Mouvement 5 étoiles. Le candidat populiste propose une révolution du système politique traditionnel.

 

«Entre les pires, c'est le meilleur»

Siméon Cristofaro, de Courfaivre, est originaire de Naples. Il est arrivé en Suisse en 1960. Aujourd’hui à la retraite, il garde un œil avisé sur la politique italienne. «J’ai voté en faveur du candidat de la coalition centre gauche, Pier Luigi Bersani, par élimination, explique Siméon Cristofaro. C’est un vote stratégique pour contrer Silvio Berlusconi». Pour ce membre actif de l’Association Pugliese et de la Colonie italienne de Delémont, la situation politique en Italie est «catastrophique».

De son côté, Bruno Tironi a aussi voté pour Pier Luigi Bersani. « Entre les pires, c’est le meilleur », s’exclame le fondateur de la Colonie italienne de Delémont. « J’ai discuté avec des jeunes de la région et beaucoup ont voté le candidat du Mouvement 5 étoiles, Beppe Grillo. Je ne pensais pas que le populiste pourrait rencontrer du succès parmi les jeunes immigrés du coin», s’étonne Bruno Tironi.

Le verdict sera connu ce week-end en Italie. Une surprise populiste n'est donc pas exclue. /afa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus