Grogne dans le Clos-du-Doubs

La Fin du Teck ne sera accessible en voiture que pour les bordiers. La commune Clos-du-Doubs ...
Grogne dans le Clos-du-Doubs

L'itinéraire de la Fin du Teck La Fin du Teck mène de Chez le Baron jusqu'à Epiquerez par la crête. (site: Google Maps)

La Fin du Teck ne sera accessible en voiture que pour les bordiers. La commune Clos-du-Doubs a annoncé dans le journal officiel du 6 février la restriction de circulation sur cette route qui dessert plusieurs fermes. Ce chemin est particulièrement apprécié par les promeneurs qui se parquent le long des sept kilomètres pour y admirer la vue. Cette décision provoque donc le mécontentement de certains.

La fin du Teck commence juste avant chez Le Baron en direction d’Epauvillers et se termine à Epiquerez. Sa particularité est de longer la crête. On se trouve en hauteur dans le coude du Doubs et on peut apercevoir d’un côté la chaîne du Jura et même parfois les Alpes et de l’autre Roche-d’Or et les Vosges. Les personnes qui souhaitent se rendre à Epiquerez depuis St-Ursanne sont sensés emprunter la route cantonale qui passe en-dessous par Epauvillers et Essertfallon.
 
 
La commune veut éviter les accidents

Cette restriction de circulation peut donc surprendre. Selon le maire, Albret Piquerez, des personnes se plaignent depuis plusieurs années du nombre de véhicules sur le chemin de la Fin du Teck. Le maire estime que des frontaliers et des automobilistes qui se rendent à Epiquerez empruntent cette route. Par contre, aucun comptage n’a été réalisé. La voie de circulation est étroite et donc il semble difficile de croiser. La commune souhaite ainsi éviter des accidents.
 
 
Un accès limité pour les promeneurs
 

Mais cette décision provoque la grogne de certains promeneurs. L’un d’entre eux, Georges Pélégry, citoyen de Clos-du-Doubs, trouve dommage de limiter l’accès à ce point de vue. La circulation, selon lui, est quasi inexistante. Cet amoureux de la région aime se rendre sur ce lieu. Des personnes qui ont des difficultés à marcher ou des familles avec des enfants en bas âges ne pourront plus profiter de cet endroit. Il en va de même pour les touristes d’un jour qui ne peuvent pas partir en randonnée sur plus de sept km.
Un délai d’opposition court jusqu’au 8 mars. Georges Pélégry ne souhaite pas pour le moment faire opposition seul. Il espère que des organismes touristiques prennent le relai, comme Le parc du Doubs. Selon lui, cette restriction de circulation va freiner le développement touristique.

 

Une pétition fait déjà des émules
 

Suite à la diffusion de cette polémique dans notre journal de 12h15, nous avons appris qu'une pétition a été lancée ce week-end par, entre autres, la propriétaire du restaurant Chez le Baron. Une trentaine de personnes ont déjà signé le texte. Selon Jacqueline Guyot, il y a peu de circulation sur la Fin du Teck. Elle craint que son restaurant ne pâtisse de cette mesure. Elle a d'ailleurs déposé une opposition. Le délai d'opposition court jusqu’au 8 mars. /nqu
 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus