Le dossier de l'Inter avance

Une avancée dans le dossier de l'Inter à Porrentruy. Le dernier recourant, qui s’oppose au ...
Le dossier de l'Inter avance

Une avancée dans le dossier de l'Inter à Porrentruy. Le dernier recourant, qui s’oppose au projet de rénovation de la salle de spectacle, a été débouté par la Cour administrative cantonale. Le recours d’Arnaud Bédat a été déclaré irrecevable, selon un communiqué publié vendredi matin. La Municipalité de la cité bruntrutaine a pris acte de cette décision avec une « intense satisfaction ».

La Justice jurassienne aura rejeté à quatre reprises les arguments du recourant, Arnaud Bédat, que notre rédaction n'a pas pu joindre. Le journaliste indépendant fonde son recours sur le caractère inesthétique du projet, principalement la cage de scène, un argument non retenu par la Cour. Ces propos sont même «risibles» pour le conseiller municipal en charge du dossier, Pierre-Olivier Cattin, qui nous a avoué « tomber à la renverse » en entendant ces arguments « proches du ridicule ». Au téléphone, on a senti le conseiller rassuré et particulièrement confiant.

 

Et maintenant, que va-t-il se passer ?

Pierre-Olivier Cattin, qui a repris le dossier à Thomas Schaffter, veut « remettre en route le processus de construction le plus vite possible ». En coulisses, la municipalité s’active déjà pour rassembler les personnes concernées. Aucune échéance ne peut toutefois être fixée pour le moment. Mais d’après le conseiller, une chose est sûre : « Maintenant, on va y aller ! », nous a-t-il sereinement confié.
 

Et Arnaud Bédat dans tout ça ?

Il ne lui reste plus qu’une alternative, et non des moindres : le Tribunal Fédéral. Notez toutefois que les juges de Mon-Repos n’octroient d’effet suspensif qu’après une demande fondée. Les conseillers de Pierre-Olivier Cattin dans ce dossier ont estimé que les probabilités d’y parvenir, pour le journaliste indépendant, sont « petites » et que « ça va lui coûter un saladier ». Quoiqu’il en soit, Arnaud Bédat a 10 jours pour se tourner vers l’autorité judiciaire suprême du pays. Faute de quoi les premiers coups de pelle pourraient être donnés d’ici peu de temps à l’Inter. /mle


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus