100 millions de francs pour l'innovation

Le Gouvernement jurassien a enfin son programme de développement économique. Présenté lundi ...
100 millions de francs pour l'innovation

Le ministre Michel Probst a présenté lundi le sixième programme de développement économique jurassien. Le ministre Michel Probst a présenté lundi le sixième programme de développement économique jurassien.

Le Gouvernement jurassien a enfin son programme de développement économique. Présenté lundi, il est mis en consultation jusqu’au 3 mai et sera transmis au Parlement au mois de juin. Ce programme, qui coûtera 100 millions de francs, s’étale sur 10 ans, jusqu’en 2022, avec un mot d’ordre: l’innovation. Le Gouvernement mise sur les nouvelles entreprises pour permettre au canton de diversifier son économie.

 

Des défis importants

La démographie est l'un des enjeux de ce nouveau programme économique. La population du canton a augmenté de 2,5% en une décennie contre 10% au niveau Suisse. Autre problème: la population vieillit et les jeunes Jurassiens émigrent faute de trouver un emploi qui leur convient. Pour contrer ce phénomène et garder ses diplômés, le gouvernement souhaite favoriser des emplois attractifs. Les entrepreneurs se plaignent d’ailleurs du manque de travailleurs qualifiés, au point que les entreprises font appel aux frontaliers. Là aussi, le canton souhaite agir.

 
Le programme fixe pour objectif de diversifier l’économie jurassienne, centrée pour l’instant sur l’horlogerie. Les solutions esquissées sont de soutenir les entrepreneurs pour la création de start-up. Un fonds de l’innovation va ainsi être créé. Le Gouvernement veut également soutenir les projets d’infrastructure (comme le Créapole), favoriser les zones d’activités et aider les communes à réhabiliter les friches industrielles.
 
Mentionnons encore deux enjeux : celui de la fiscalité (le Jura se classe au 23e rang des cantons attractifs pour les entreprises) et celui de l’énergie : le Jura vise une société à 4000 Watts en 2035.
 
 
Pour l’instant, peu de mesures concrètes
 
Dès l’aval du Parlement, les solutions seront développées dans des programmes de mise en oeuvre qui s’échelonneront sur 4 à 5 ans.  /jfa


Actualisé le

 

Actualités suivantes