Le manque de surveillance policière inquiète les maires taignons

Les maires taignons s’inquiètent du manque de surveillance policière de nuit et le week-end ...
Le manque de surveillance policière inquiète les maires taignons

L'association des maires des Franches-Montagnes L'association des maires des Franches-Montagnes

Les maires taignons s’inquiètent du manque de surveillance policière de nuit et le week-end. Ils jugent que le nombre de patrouilles dans le district est insuffisant. L’association des maires des Franches-Montagnes s’est réunie jeudi soir aux Breuleux. Proposition a été faite lors de l’assemblée d’inviter le commandant de la police jurassienne, Olivier Guéniat, lors d’une prochaine séance afin d’en discuter.


Les thématiques environnementales étaient également au cœur des discussions. Le chef de l’Office de l’environnement, Jacques Gerber, le responsable du Domaine nature, Laurent Gogniat et le responsable Surveillance environnementale, Amaury Boillat, avaient fait le déplacement. Il était notamment question de l’assainissement des dolines polluées par le dépôt de déchets. Six sites prioritaires ont été retenus (aux Bois, à la Chaux-des-Breuleux, aux Enfers, aux Genevez, à Lajoux et au Noirmont). Le coût total de l’opération se monterait à 300'000 francs. Le canton du Jura et la Confédération financeraient à 80% cet assainissement. Le solde à la charge des communes s’élèverait lui à 60'000 francs. L’association rendra sa décision lors d’une prochaine séance.


De nombreuses bases légales sont également à mettre en application prochainement, comme l’interdiction de brûler les rémanents de coupe de bois. Jacques Gerber a d’ailleurs prié l’assemblée de faire preuve d’innovation pour régler ce problème lié à la pollution aux particules fines. Les maires ont toutefois fait valoir leur scepticisme sur ce sujet-là.


Un état des lieux a également été fait sur les plans généraux d’évacuation des eaux. Ils ont été réalisés presque partout, sauf à St-Brais et Soubey où ils doivent encore être finalisés.


Les discussions sur la mise en place de la taxe au sac et des déchetteries suivent leur cours. Même si le projet fait débat, la présidente de l’association des maires des Franches-Montagnes, Anne-Marie Balmer, espère qu’il puisse voir le jour en 2014. /jpp
 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus