Le canton du Jura doit augmenter l’insertion professionnelle des réfugiés

Perreux, centre de requérants

Donner plus de chances aux réfugiés. Selon des directives de la Confédération, depuis le 1er avril, les cantons doivent augmenter l’intégration professionnelle des réfugiés reconnus comme tels et des individus admis à titre provisoire. La Confédération pénalisera les cantons qui n’obtiennent pas de résultat. Ils risquent en effet de devoir prendre en charge une partie des subventions octroyées par l’Etat.

Le canton du Jura fait, pour l’instant, office de mauvais élève à ce sujet. L’intégration professionnelle de ces deux catégories de personnes s’élève actuellement à 20%, alors que la moyenne suisse se situe aux alentours de 30%. Pour améliorer la donne, l’Association jurassienne d’accueil des migrants souhaite augmenter ses partenariats avec des entreprises de la région. /jsr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus