De gros soucis géologiques au Noirmont

Le centre du Noirmont va connaitre de nombreux travaux La traversée du Noirmont est autant un calvaire pour les automobilistes que pour les hommes du chantier.

Les travaux de la traversée du Noirmont subissent un coup d’arrêt majeur. Depuis quinze jours, plus aucune pelleteuse ne fonctionne et pour cause ! Le chantier rencontre un souci majeur imprévisible: des problèmes géologiques. « Ils ont trouvé de la marne, explique le vice-maire Jacques Bassang. Il est très compliqué de stabiliser la chaussée et de lui donner une certaine homogénéité ». Des analyses du sol sont en cours afin de trouver des solutions pour continuer les travaux. Un radar mobile capable d’analyser le sol jusqu’à 3m de profondeur décryptera le sous-sol de la route noirmonière.

Malgré les études réalisées, il semble que ces problèmes étaient imprévisibles. « C'est quelque chose de jamais vu sur la H18 », explique Jacques Bassang. « A une telle ampleur », précise Denis Morel des Ponts et Chaussées. » Le fond du village est en fait construit sur un lit de marne avec des veines rocheuses allant de 2m à 20cm de profondeur, ce qui complique sérieusement les choses et qui n'était pas évident à découvrir. « Nous avons réalisé des études par sondages ponctuels, explique Denis Morel. » Pour obtenir une surface homogène et résistance, les spécialistes vont utiliser une technique de stabilisation à la chaux et au ciment.

Et pendant tout ce temps, les feux rouges continuent de fonctionner, ce qui tape sur les nerfs de certains automobilistes et habitants. « Les gens sont un peu furieux, reprend Jacques Bassang. Je peux les comprendre. » Les travaux situés à l’ouest du village (direction La Chaux-de-Fonds) devraient reprendre tantôt. Ce devrait être la même chose pour ceux de l’est (direction Les Emibois). Une séance de chantier a lieu mardi. /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus