Les décomptes de charges vont prendre l’ascenseur

La météo mine le moral mais elle risque également de plomber les porte-monnaie des locataires ...
Les décomptes de charges vont prendre l’ascenseur

La météo mine le moral, mais elle risque également de plomber les porte-monnaie des locataires. Il fait froid, il faut donc continuer à chauffer les logements. Aujourd’hui, selon les prévisions des gérances immobilières, il faut s’attendre à une augmentation de 10 à 12% par rapport aux décomptes de charges de l’année passée. « Mais si le temps maussade devait perdurer, ce chiffre pourrait encore monter », précise Fabien Meier, responsable de l’agence Foncia RFM à Delémont. Cette situation risque bien de faire grincer les dents des locataires. Les gérances immobilières en sont bien conscientes et elles feront preuve de tolérance. Elles proposeront des arrangements de paiement pour ceux qui en feront la demande.

Les fournisseurs de mazout contactés confirment qu’ils ne chôment pas. La tendance est clairement à la hausse. Les livraisons ont augmenté entre 15 et 20% selon l’entreprise Jubin Frères SA.

 

Conseils pratiques pour les locataires

L’Asloca Transjura, l’association de défense des locataires, et les différentes gérances immobilières contactées recommandent de déjà mettre quelques sous de côté pour parer à toute mauvaise surprise.
 
Lionel Loeffel, responsable gérance auprès de Neuschwander immobilier SA à Courroux, ajoute que « les locataires peuvent éteindre leur chauffage en partant de chez eux et le réenclencher à leur retour. Les appartements étant en général hermétique, la température ne devrait pas baisser. Le deuxième conseil se situe au niveau de l’aération de l’appartement. Certains locataires laissent continuellement une fenêtre en battant ouverte, ce qui réduit considérablement la température dans les logements. Il est donc plus judicieux d’effectuer des aérations ponctuelles, cinq minutes deux à trois fois par jour ». /jpp


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus