Des cabinets d’un nouveau genre

Le Jura veut faciliter la création de cabinets de groupe de médecins et ainsi faire face à ...
Des cabinets d’un nouveau genre

médecin

Le Jura veut faciliter la création de cabinets de groupe et ainsi faire face à la pénurie annoncée de généralistes. Le gouvernement a élaboré une modification de la loi sanitaire cantonale. Le projet a été transmis au Parlement jurassien. L’élément central de la réforme est la création d’un nouveau statut juridique pour les cabinets de groupe de médecins de famille. Ces « maisons de santé » doivent permettre d’attirer des jeunes praticiens qui, au début de leur carrière, préfèrent le statut de salarié à celui – plus risqué – d’indépendant. Une formule censée également séduire les nombreux médecins femmes qui cherchent un emploi à temps partiel pour des raisons familiales.

 

Des médecins mais pas seulement

L’autre atout de ces « maisons de santé », c’est la pluridisciplinarité. Ces structures sont appelées à abriter plusieurs corps de métier, notamment des infirmières. Objectif : déléguer certaines tâches afin de laisser du temps aux médecins pour se concentrer sur l’essentiel.

Un projet pilote de cabinet est en cours d’élaboration, indique Jean-Luc Baierlé, le président du groupe de pilotage qui a planché sur la réforme. Il devrait se réaliser au début de l’année prochaine si la modification de la loi passe sans encombre l’étape parlementaire. La structure pourrait se décliner en plusieurs sites et transcender ainsi les frontières des districts jurassiens.

La réforme de la loi sanitaire comporte d’autres volets, dont certains touchent à la formation. Les différentes associations professionnelles – dont la Société suisse de médecine générale représentée par son président jurassien François Héritier – soutiennent le projet, selon Jean-Luc Baierlé. /fra


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus