Un bon rapport plombé par les finances

Caritas La blanchisserie de Caritas Jura.

Un sentiment partagé pour Caritas Jura à l’heure de présenter le rapport 2012. L’année dernière a été difficile sur le plan financier. Les comptes présentent un déficit de 238'000 francs. « C’est plus que prévu, regrette le directeur Jean-Noël Maillard. » Et l’avenir ne s’annonce guère meilleur puisque le budget 2013 prévoit un découvert de 65'000 francs. « La situation est difficile, explique le directeur. Nous devrons prendre des mesures pour retrouver une certaine stabilité financière ». Lesquelles ? Caritas profitera du départ en retraite de 4 collaborateurs pour réorganiser ses ateliers.

L’institution s’inquiète aussi d’une missive reçue dernièrement par l’Etat jurassien. Ses prévisions budgétaires pour 2014 sont moroses et le contrat de prestation signé entre l’Etat et Caritas pour la période 2012-2015 pourrait être revu à la baisse.

mais à part ça…

Mais l’année 2012 a aussi et surtout permis à l’institution de développer son offre de soutien et de lutte contre la pauvreté. Caritas possède désormais un accueil pour la consultation conjugale et familiale, une consultation juridique pour migrants victime de son succès, ou encore des groupes de paroles pour proches aidants. Des activités qui sont toutes reliées par le nouveau slogan de Caritas Jura Un plus pour tous.
L’offre dite du « chèque emploi » continue de se développer. La masse salariale a dépassé le million de francs l’an dernier. Le but du concept est d’éviter que les travaux de proximité se fassent « au noir » et que les employés bénéficient d’un couverture sociale adéquate.  /clo

Consulter le rapport en intégralité


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus