Tout faire pour sauvegarder le passé minier

Une nouvelle association va se créer jeudi pour sauvegarder la Tête du puits de mine des Rondez ...
Tout faire pour sauvegarder le passé minier

Tête du puits de mine des Rondez à Delémont Tête du puits de mine des Rondez à Delémont

Une nouvelle association va se créer jeudi pour sauvegarder la Tête du puits de mine des Rondez à Delémont. Ce bâtiment est le seul vestige de ce type de l’exploitation du fer en Suisse. La nouvelle association veut également mettre en valeur le patrimoine lié à l’exploitation des mines de fer dans la vallée.

Une histoire riche

Le minerai a été exploité pendant plusieurs siècles dans la région. L’industrie du fer occupait des centaines de personnes jusqu’en 1945. L’association espère pouvoir mettre sur pied des expositions, des conférences, ou même créer un musée du fer. Mais pour l’instant, ce ne sont que des pistes de réflexion.

L’édifice a eu chaud

Le projet de construction du nouveau magasin Landi avait mis en péril l’existence de ce vestige du passé industriel de la région. Plusieurs associations s’étaient opposées à la démolition du bâtiment. Une solution avait finalement été trouvée au mois de mars. La nouvelle association se chargera de créer une convention avec Landi pour assurer la pérennité de l’édifice.

Un bâtiment… habité

L’ancienne Tête du puits de mine est habitée depuis une dizaine d’années. Un homme squatte le bâtiment. C’est Landi, propriétaire du terrain et de l’édifice, qui sera chargée de régler l’affaire. Selon Régis Froidevaux, président du groupe de travail pour la sauvegarde du bâtiment, l’homme a aussi œuvré à la réfection de l'édifice, par exemple en réparant la toiture. /pch

L'extraction du fer dans les mines de la région


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus