Famélique, la récolte sera famélique !

cerises

Ce n’est un secret pour aucun détenteur de verger dans le Jura: l’année s’annonce maigre pour les fruits à noyau. La météo humide du printemps a rendu les arbres malades. Les récoltes seront faibles, voire inexistantes. En plus du printemps pourri, on paie aussi une année 2012 propice à la naissance de maladies. « On est parti avec un fort potentiel infectieux, explique Victor Egger, responsable de la station d’arboriculture à la Fondation rurale interjurassienne, et la maladie criblée s’est développée fortement. Des tâches rouges se forment sur les feuilles, les fruits sont aussi touchés et les arbres affaiblis. »

Pour une région comme la nôtre, où les vergers privés se comptent par centaines, il n’est pas facile d’intervenir lorsque la météo inflige tant de dégâts aux arbres. Mais il est important de ne pas intervenir n’importe comment. Victor Egger conseille de « traiter les arbres avec un produit cubrique cet automne, à la chute des feuilles. Il faut éviter de les tailler, afin qu’ils puissent continuer d’être nourris. » /clo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus