Pas de conditionnelle pour un braqueur

Casino à Courrendlin

Un braqueur se voit refuser la liberté conditionnelle. L’homme est l’un des principaux auteurs du brigandage commis en 2002 au casino de Courrendlin. Condamné à 15 ans de prison, il a effectué les deux tiers de sa peine et a demandé sa libération. La Cour administrative vient de le lui refuser et confirme ainsi la décision du Département de Justice et Police. La Cour estime qu’il existe un risque concret de récidive en cas de libération. /iqu+comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus