Une œuvre peut en cacher une autre

Un coup de fraîcheur pour la chapelle du Calvaire. Dans le cadre du chantier de l’Eglise Saint-Marcel ...
Une œuvre peut en cacher une autre

La restauratrice d’art Amalita Bruthus à l’œuvre sur le chantier de la chapelle du Calvaire. La restauratrice d’art Amalita Bruthus à l’œuvre sur le chantier de la chapelle du Calvaire.

Un coup de fraîcheur pour la chapelle du Calvaire. Dans le cadre du chantier de l’Eglise Saint-Marcel à Delémont, la tourelle a également droit à son lot de travaux. Depuis la fin juin, deux restauratrices d’art sont occupées à la remise en état de la peinture murale de la chapelle. L’œuvre, qui représente un panorama de Jérusalem, a été réalisée dans les années 20 par le Delémontain Armand Schwartz. Le nettoyage de la fresque - première étape d’une restauration - a permis la découverte d’autres peintures, jusque-là ignorées. L’objectif sera désormais de les rendre visibles. La restauration de la peinture murale devrait être terminée à la fin du mois, l’ensemble des travaux d’ici septembre. /afa
 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus