Un poil de déception

Les Miss chinoises débarquent une deuxième fois dans le Jura ! (photo: Frenetic Films) (photo: Frenetic Films)

Quelque peu déçu. Voilà déjà trois mois que le film Win Win est sorti dans les salles romandes de cinéma. L’histoire qui retrace la demi-finale de miss Chine en Suisse a été bien accueillie par le public. Pourtant le producteur, Pierre-Alain Meier, espérait atteindre les 30'000 entrées à la fin de l’été. Aujourd’hui, le film en a enregistré un peu plus de la moitié, environ 18'000. Un chiffre honorable, mais qui aurait pu être plus élevé, au vue de la promotion effectuée. Pierre-Alain Meier donne une explication, « c’est un film qui s’adresse aux familles, et à l’heure actuelle, le cinéma est devenu cher ».

Win Win hors de Romandie
 

Win Win s’apprête à traverser les frontières. La comédie jurassienne devrait bientôt s’attaquer à la Suisse-alémanique dès cet automne. Mais il reste quelques problèmes à régler. Les responsables hésitent à sortir une version allemande mais qui risque d’être boudée par les Suisses, ou une version suisse-allemande qui est plus compliquée à réaliser. La sortie en Belgique est prévue pour la mi-novembre. L’acteur principal, Jean-Luc Couchard, est Belge et se réjouit de faire la promotion du film. Le marché français est aussi étudié. Mais une sortie dans les salles de l’hexagone coûte assez cher.

Plus près de chez nous, l’Openair cinéma à Delémont propose de découvrir le film, le jeudi 22 août en présence du réalisateur, Claudio Tonetti et du producteur Pierre-Alain Meier. /nqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus