Une plainte contre les gens du voyage

Il le laissait entendre, il l’a fait. David Boegli a porté plainte lundi matin contre la trentaine ...
Une plainte contre les gens du voyage

Le campement de gens du voyage à Delémont Le campement de gens du voyage à Delémont

Il le laissait entendre, il l’a fait. David Boegli a porté plainte lundi matin contre la trentaine de caravanes de gens du voyage installée dans son champ à Delémont. Il les accuse de violation de domicile et dommages à la propriété. L’agriculteur a découvert le campement sauvage samedi. Il a demandé son évacuation. David Boegli souhaite vivement que son champ soit libéré lundi soir déjà. Les gens du voyage avaient, eux, déclaré à leur arrivée vouloir rester jusqu’à lundi prochain.

Réactions des autorités

Lors de sa séance lundi matin, le Conseil communal de Delémont a été informé de la situation. L’Exécutif a indiqué vouloir régler le litige dans les meilleurs délais et dans le respect de l’ordre juridique suisse. Du côté du canton, Michel Thentz fait part de son soutien envers l’agriculteur. Pour le ministre en charge des communes, la fermeté est de mise dans une telle situation.

Où en est la nouvelle aire ?

L’aire d’accueil de Bassecourt ne sera plus opérationnelle d’ici la fin de l’année. L’espace sera transformé en une aire de repos pour l’A16. Mais selon le ministre en charge des communes, « il est difficile d’arrêter la date du début des travaux, car le calendrier est entre les mains de la Confédération ». Michel Thentz précise tout de même que « les travaux devraient démarrer d’ici la fin de l’année ».

Du coup, c’est la question de l’emplacement de la nouvelle aire d’accueil des gens du voyage qui ressurgit. « C’est un problème récurrent dans l’ensemble des cantons suisses », avance le ministre. Il reconnaît que « le Jura recherche des solutions depuis de nombreuses années ».

Il a rappelé qu’une solution est en vue avec armasuisse. L’agence fédérale possède plusieurs terrains dans le canton. « Le Gouvernement jurassien a fait un choix », précise Michel Thentz. Mais il ne souhaite pas le communiquer pour l’heure. Ce choix doit être consolidé avec armasuisse et toutes les parties concernées. Le ministre jurassien espère que cette nouvelle aire d’accueil des gens du voyage étrangers puisse être opérationnelle d’ici la fin de l’année.

Une chose est sûre, ce nouvel espace ne sera pas ouvert d’ici octobre, date avancée pour le lancement des travaux de l’aire de repos de l’A16 à Bassecourt. Il pourrait donc y avoir un problème de calendrier. Dans ce cas-là, le canton prendrait contact avec les cantons voisins, en particulier celui de Neuchâtel, pour trouver une solution. /msc-afa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus