L’accent sur l’allemand et l’anglais

Une rentrée sous le signe de l’enseignement des langues étrangères. Les écoliers jurassiens ...
L’accent sur l’allemand et l’anglais

Elisabeth Baume-Schenider (au centre) a fait le point lundi matin sur les npoints forts de la rentrée 2013/2014 Elisabeth Baume-Schenider (au centre) a passé en revue lundi matin les points forts de la rentrée 2013/2014

Une rentrée sous le signe de l’enseignement des langues étrangères. Les écoliers jurassiens auront le droit à quelques nouveautés pour l’année scolaire 2013/2014. Les cours d’anglais seront désormais dispensés à partir de la 7e année Harmos. L’enseignement de l’allemand n’est pas oublié : le canton du Jura va poursuivre son projet pilote de filière bilingue et l’élargir à l’ensemble des élèves. La nouvelle offre se déclinera en cours de langue et de culture allemande facultatifs.

Ils seront dispensés à partir de la semaine prochaine à raison de deux leçons hebdomadaires. Autre nouveauté : les « sessions bilingues » destinées aux élèves germanophones et bilingues de la 3e à la 8e année Harmos. Les élèves quittent leur classe une matinée par semaine pour suivre ces leçons à Delémont.

« Pas de pénurie d’enseignants »

Les élèves jurassiens sont au nombre de 8292 pour la rentrée 2013. Ils ont été 706 à prendre pour la première fois le chemin de l’école. La dotation en classes a légèrement changé : l’équivalent de deux classes a été ouvert à Courtételle, Fontenais et Les Bois et une demi-classe a été fermée à Boncourt. Ce sont quatre classes et demie qui ont fermé leurs portes, à savoir en Haute-Ajoie, dans la Haute-Sorne, dans le cercle scolaire de la Coeuvatte, aux Bois et dans le Val Terbi.

Le service jurassien de l’enseignement a dû faire face à de nombreux départs à la retraite. Septante-et-un enseignants ont fait valoir leur pension depuis la dernière rentrée, soit 54 postes plein temps. Pour pallier ces départs, quarante professeurs ont été engagés tandis que de nombreux enseignants, principalement des femmes, ont augmenté leur temps de travail. Le canton emploie toujours dans le secondaire des enseignants qui n’ont pas encore fini leur formation à la HEP BEJUNE. Ils représentent 9% de l’ensemble du corps enseignants (contre 7% en 2012). Il n’y aura pas de pénurie d’enseignants pour cette année scolaire, a assuré la ministre de la Formation Elisabeth Baume-Schneider. /fra

C'est la première rentrée pour Fabien Crelier, le nouveau chef du Service jurassien de l'enseignement C'est la première rentrée pour Fabien Crelier, le nouveau chef du Service jurassien de l'enseignement


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus