Un stand qui sort de l’ordinaire

Les présidents des Gouvernements jurassiens et bâlois, Thomas Weber, Michel Probst et Guy Morin Les présidents des Gouvernements jurassiens et bâlois, Thomas Weber, Michel Probst et Guy Morin

Les cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne et du Jura sont les hôtes d’honneur du Comptoir Suisse de Lausanne. L’évènement a lieu du 13 au 22 septembre au Palais de Beaulieu. La devise sera « C’est le (can)ton qui fait la musique ».  

Une foule d’animations

La pièce maîtresse de cette collaboration tri-cantonale est la mise sur pied d’un stand de 400 m2. A l’intérieur, douze objets représentatifs de la région de la Suisse du Nord-Ouest seront exposés dans une quasi-obscurité. Un char romain, une raquette de Roger Federer ou encore une montre seront éclairés alternativement. Chaque illumination déclenchera un son se référant à l’objet en question. L’expérience se veut acoustique, visuelle et sensorielle.

Les trois cantons présentent, par ailleurs, une exposition de chevaux qui se tiendra à l’extérieur. Quinze Franches-Montagnes seront présents. Des animations seront proposées chaque jour avec ces animaux.

Le point fort de cette semaine de comptoir sera la journée officielle des hôtes d’honneurs qui se tiendra le 14 septembre. Les membres des Gouvernements jurassiens et bâlois, les présidents des Grands-Conseils et les représentants des chancelleries d’Etat seront présents à Lausanne.

Etre visible

L’objectif de cette collaboration, entre les trois cantons, est bien sûr de renforcer les liens entre ces régions voisines mais aussi et surtout, de montrer que cette région est attractive. L’un des véritables enjeux est de donner envie au public de l’Arc lémanique de venir et de visiter la Suisse du Nord-Ouest.

Le coût de l’opération est de 700'000 francs. La contribution du canton du Jura s’élève à 140'000 francs. /jsr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus