Une tâche ardue pour un « oui »

Osons PCSI

« Voter avec le cœur ». La présidente du PCSI Jura, Géraldine Beuchat a présenté le vote du 24 novembre sur l’avenir institutionnel de la région mercredi soir. Une vingtaine de membres se sont rendus à l’assemblée qui avait lieu à Bressaucourt, à l’aérodrome.  Le parti chrétien social indépendant s’est positionné en faveur de ce scrutin. Mais plusieurs voix se sont élevées pour exprimer leurs doutes.

 

Beaucoup de travail en perspective
 

Avec émotion, Géraldine Beuchat a décrit l’invitation faite aux citoyens à créer leur projet. Mais plusieurs membres sont restés sceptiques. Ils craignent le manque d’intérêt de chaque côté de la roche St-Jean. Le vote sur l’avenir institutionnel de la région ne serait qu’un débat d’initié. C’est donc au parti d’intéresser les citoyens. Selon eux, il ne faudrait pas compter sur les ministres jurassiens. Le Gouvernement manquerait d’entrain. Tout le monde semble d’accord sur ces différents points. Le débat se porte plutôt sur la forme que sur le fond. Selon une personne, les futurs électeurs sont très mal informés sur les suites du 24 novembre. Le « oui » ne permettra pas de créer une Constituante mais en premier lieu de signer un concordat. Après plusieurs minutes de palabre, la présidente appelle au vote. Le résultat tombe : l’unanimité moins une abstention. /nqu
 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus