La Fondation Gilberte de Courgenay en faillite

La Fondation Gilberte de Courgenay, propriétaire du lieu mythique de l'Hôtel de la gare, a ...
La Fondation Gilberte de Courgenay en faillite

La Fondation Gilberte de Courgenay en faillite

La Fondation Gilberte de Courgenay, propriétaire du lieu mythique de l'Hôtel de la gare, a été déclarée en faillite. A 88 ans, le mécène Moritz Schmidli en avait assez de chercher des fonds et voulait quitter le navire. Aujourd'hui, il réclame le remboursement de la moitié de son prêt d'un million de francs. Le mécène bâlois établi dans le canton du Tessin explique dans une lettre qu'il est fatigué de se battre pour assurer la pérennité de l'Hôtel de la Gare à Courgenay, devenu célèbre en Suisse pour sa légendaire serveuse. Il y a deux ans, M. Schmidli avait déjà manifesté son intention de se retirer de la fondation.

 Une vente aux enchères

"L'Office des poursuites du district de Porrentruy va liquider tout ce que la fondation possède", a expliqué lundi l'avocat de la fondation, Manfred Bühler. Il peut s'agir d'une vente aux enchères ou d'une vente de gré à gré. Le Tribunal de première instance a précisé qu'il avait prononcé le 22 août la faillite de la Fondation Gilberte de Courgenay, Hôtel de la gare. Le restaurant est lui toujours ouvert. Le sort de l'hôtel semble davantage émouvoir la Suisse alémanique. Cet établissement a acquis une véritable notoriété grâce au film "Gilberte de Courgenay" réalisé en 1941 avec l'actrice Anne-Marie Blanc dans le rôle de la serveuse connaissant "300'000 soldats et tous les officiers" selon la légende. Dans le film, ce personnage soutient le moral des soldats suisses mobilisés entre 1914 et 1918.

Une rénovation coûteuse

L'Hôtel de la Gare de Courgenay avait fermé ses portes en 1997, le restaurant n'étant pas rentable. Pour éviter la disparition de cet établissement public, des citoyens se sont regroupés pour créer une fondation. Mais la plupart des membres jurassiens ont quitté le navire en 2008. Rapidement, Moritz Schmidli prend la tête de cette institution qui devient Fondation Gilberte de Courgenay, Hôtel de la Gare. Il lui donne 750'000 francs à fonds perdus pour l'achat et la rénovation du bâtiment. Le Bâlois octroie également un prêt de plus d'un million de francs. Au total, les frais de rénovation auront avoisiné deux millions de francs, selon le mécène. /ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus