L'enfanticide n'a pas gain de cause

Château de Porrentruy

Il s’agit bien d’un assassinat. La demande de révision du père qui avait tué son fils en 2008 à Porrentruy a été rejetée. La Cour pénale a estimé qu’aucun fait nouveau ou sérieux ne pouvait être pris en compte. L’homme, condamné à la prison à vie pour assassinat, voulait que ses actes soient requalifiés en meurtre ou meurtre passionnel. /iqu+comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus