Un de moins dans la course à la patinoire

Il ne reste plus que trois projets dans le dossier de la patinoire. Les membres du SIDP ont ...
Un de moins dans la course à la patinoire

Projet nouvelle patinoire, Porrentruy Ce projet ne verra pas le jour.

Il ne reste plus que trois projets dans le dossier de la patinoire. Les membres du SIDP ont voté lundi soir l’abandon du concept de deux patinoires distantes. Les délégués du syndicat intercommunal du district de Porrentruy ont tous accepté d’écarter ce projet qui prévoyait de construire un champ de glace près du tennis couvert et de rénover le bâtiment existant. Gérard Meyer, maire de Courchavon et responsable du groupe de travail, a motivé cette proposition par les coûts de fonctionnement qui augmenteraient au vue de la distance entre les infrastructures. Par contre, il a tenu à rappeler que le concept d’un partenariat public-privé reste d’actualité. Dans le projet abandonné, la structure devait accueillir des magasins, une solution qui permet de baisser la facture finale. Les communes doivent trouver ce genre de moyens de financement, le mécénat est aussi une possibilité. Les localités ajoulotes n’ont pas les moyens de tout prendre à leur charge.

 

« On patauge »
 

Gérard Meyer a également exprimé son impatience : « je ne suis pas satisfait du rythme de travail. On patauge ! ». Le projet des utilisateurs de la patinoire tarde à être présenté. Le bureau d’étude mandaté par les clubs de hockey, curling et de patinage artistique aurait déjà dû rendre un avant-projet. Le groupe de travail du SIDP ne peut dès lors étudier toutes les possibilités. Les maires d’Ajoie aurait dû désigner un concept avant la fin de l’année, mais ce délai ne pourra pas être respecté. Les élus ont le choix entre trois solutions : la rénovation de la patinoire existante, la création d’un second champ de glace dans le bâtiment du Voyeboeuf (le projet nommé Sironi), et le projet des utilisateurs soit la construction d’une seconde patinoire à côté sur la place du camping.

 

Aider l’enfant à travers l’enseignant
 

Les élus ont également eu la visite de l’Antenne-prévention. La commission de pilotage du SIDP « Place aux Jeunes » a mandaté un groupe de travail qui a créé un groupe de personnes-ressources pour les écoles primaires du district de Porrentruy. L'Antenne-prévention vient en aide aux enseignants et directeurs d’école qui rencontrent des difficultés, hors scolaires, avec un élève. L’équipe est composée de psychologue scolaire, de médecin, d’infirmière, de membres du corps enseignant, etc. Ce type de structure existe déjà à l’interne pour les écoles secondaires et les écoles primaires de grande envergure, comme Porrentruy et Delémont. Aujourd’hui, ce soutien est aussi disponible pour les petites classes du district de Porrentruy. Ce programme est destiné au personnel éducatif mais sert à l’enfant puisqu’il apporte des solutions à l’adulte pour améliorer le parcours scolaire de l’élève.

L'Antenne-prévention peut être contactée par téléphone au 032.465.93.30 ou par mail antenneprevention@porrentruy.ch /nqu

Place aux Jeunes Place aux jeunes, la commission de la jeunesse pour le SIDP


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus