Des vagues autour de la passe à poissons

Le projet de passe à poissons à Saint-Ursanne fait des remous. La commune a déjà annoncé vouloir ...
Des vagues autour de la passe à poissons

Photomontage de la future passe à poissons Photomontage de la future passe à poissons

Le projet de passe à poissons à Saint-Ursanne fait des remous. La commune a déjà annoncé vouloir faire opposition. Au tour à présent de Pro Natura de montrer sa désapprobation en proposant une séance de conciliation pour amener des propositions.

Le projet est en dépôt public jusqu’au vendredi 4 octobre. Il prévoit la réalisation d’une passe technique au lieu-dit « Prés sur l’Ecluse » qui permet aux poissons, en particulier l’apron, de remonter le Doubs. Il a reçu l’aval de l’Office jurassien de l’environnement. Dans une pré-consultation, l’Office fédéral de l’environnement, le WWF et la commission des sites et des paysages ont donné également un préavis positif.

 

L’apron devra encore attendre

Le concept retenu par l’exploitant du barrage soulève quelques objections. La commune veut faire opposition, avant tout pour obtenir des garanties, selon le maire Albert Piquerez. Elle souhaite être sûre que la plage, très appréciée de la population, demeure et reste accessible. Les autorités de Clos du Doubs veulent aussi s’assurer que la structure sera habillée de manière à se fondre dans le paysage. Le conseil communal demande enfin une alternative avec une étude sur un ruisseau de contournement, même s’il est conscient que cette variante pourrait être plus dommageable à la plage.

D’après le projet déposé, la passe à poissons empièterait un peu sur la plage, mais celle-ci n’est pas condamnée et un habillage est prévu. Quant au ruisseau de contournement, il avait été abandonné pour plusieurs raisons en lien avec le site, rappelle Jacques Gerber, chef de l’Office jurassien de l’environnement. Il traverserait un terrain agricole privé, demanderait une étude en rapport avec les crues et poserait des difficultés d’entretien.

 

Remettre l’idée sur le tapis

Cette variante de ruisseau de contournement est aussi celle que préconise Pro Natura, qui cite en exemple des constructions similaires sur la Loue en France. L’association s’est réunie mardi soir et propose que chacun des acteurs se rassemble autour d’une table pour reconsidérer le projet. Pour Lucienne Merguin Rossé, chargée d’affaires de Pro Natura Jura, la passe technique présente le désavantage de bétonner une zone naturelle d’importance nationale et le risque pour l’apron de se faire happer par le courant pour passer dans les turbines de la centrale.

Pro Natura souhaite encourager la commune, qui avait refusé il y a cinq ans l’idée d’un ruisseau de contournement justement parce qu’il passerait en zone agricole, rappelle Lucienne Merguin Rossé, à acquérir le terrain nécessaire à la construction de cette solution. Une démarche qui pourrait être rapide, selon la chargée d’affaires. L’association pourrait s’engager financièrement pour réaliser cette variante. Elle veut aussi convaincre le canton qu’une meilleure solution existe.

 

Retour en arrière ?

L’Office de l’environnement n’est pas opposé à cette variante. Il ne l’a d’ailleurs jamais été, dit Jacques Gerber. Cependant, la passe technique proposée aujourd’hui est apron-compatible selon toutes les études effectuées et a l’avantage d’être réalisable rapidement. Reprendre l’idée d’un ruisseau de contournement nécessiterait de pouvoir obtenir le terrain, mais aussi de lancer de nouvelles études, un processus qui demande du temps. Pour être favorable à l’apron, cette variante aurait, de plus, besoin d’un fond artificiel pour permettre de remonter le cours d’eau. Autrement dit, on n’éviterait pas forcément un certain bétonnage. Enfin, le risque pour l’apron de se faire happer avec la passe technique est faible, selon le chef de l’Office.

Pro Natura n’a pas encore fixé de date pour la séance de conciliation. L’avenir dira si les différents acteurs concernés acceptent de s’asseoir autour de la table et si une solution de compromis pourra être tirée des discussions. /iqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus